grading rubric for sat essay teenage vision for america essay contest 2012 essay on compulsory military training sun tzu the art of war free essay

Une musulmane face au temps de l’Avent (3ème dimanche)

S. et R., GFIC

Voici les thèmes que nous avons sélectionné pour ce troisième dimanche de l’Avent :

  • Rôle de prophète de Jean-Baptiste
  • réflexion autour du terme « Guérir »
  • Appel à la persévérance
I. Jean le Prophète
Selon l’Evangile du troisième dimanche de l’Avent (Année A), Jésus déclare que Jean-Baptiste est le prophète annoncé par Malachie (III,1) :

Matthieu 11 : 7 Comme ils s’en allaient, Jésus se mit à parler de Jean aux foules : « Qu’êtes-vous allés regarder au désert ? Un roseau secoué par le vent ? 8 Alors, qu’êtes-vous allés voir ? Un homme vêtu d’habits élégants ? Mais ceux qui portent des habits élégants sont dans les demeures des rois. 9 Alors qu’êtes-vous allés voir ? Un prophète ? Oui, je vous le déclare, et plus qu’un prophète. 10 C’est celui dont il est écrit : Voici, j’envoie mon messager en avant de toi ; il préparera ton chemin devant toi« 

Jean-Baptiste fait partie des prophètes cités dans cette sourate du Coran :

 

Sourate 6. Al ‘An’âm : 83 Tel est l’argument que Nous inspirâmes à Abraham contre son peuple. Nous élevons en haut rang qui Nous voulons. Ton Seigneur est Sage et Omniscient

84 Et Nous lui avons donné Isaac et Jacob et Nous les avons guidés tous les deux. Et Noé, Nous l’avons guidé auparavant, et parmi la descendance, David, Salomon, Job, Joseph, Moïse et Aaron. Et c’est ainsi que Nous récompensons les bienfaisants

85 De même, Zacharie, Jean-Baptiste, Jésus et Elie, tous étant du nombre des gens de bien.

86 De même, Ismaël, Elisée, Jonas et Lot. Chacun d’eux Nous l’avons favorisé par dessus le reste du monde

87 De même une partie de leurs ancêtres de leurs descendants et de leurs frères et Nous les avons choisis et guidés vers un chemin droit (…) 89 C’est à eux que Nous avons apporté le Livre, la sagesse et la prophétie…

Le Coran ne rentre pas toujours dans les détails de la vie de ces personnes. Mais leur rôle a pour dénominateur commun ce qui est exprimé dans ce verset au sujet du prophète Muhamad :

 

Sourate 2. Al Baqara : 119 Certes, Nous t’avons envoyé avec la vérité, en annonciateur et avertisseur; et on ne te demande pas compte des gens de l’Enfer

II. Guérir
R. me dit que « le Messie promis aura le pouvoir de régénérer ce qui est malade » (Première Lecture, Année B) :

Esaïe 61 : 1 L’Esprit du Seigneur DIEU est sur moi. Le SEIGNEUR, en effet, a fait de moi un messie, il m’a envoyé porter joyeux message aux humiliés, panser ceux qui ont le coeur brisé, proclamer aux captifs l’évasion, aux prisonniers l’éblouissement

L’Evangile (Année A) montre Jésus faisant référence à cette promesse en citant cet autre passage d’Esaïe (Première Lecture, Année A) :

 

Esaïe 35 : 5 Alors, les yeux des aveugles verront et les oreilles des sourds s’ouvriront. 6 Alors, le boiteux bondira comme un cerf et la bouche du muet criera de joie. Des eaux jailliront dans le désert, des torrents dans la steppe

Le Coran fait aussi référence aux guérisons opérées par Jésus, miracles accordés par Dieu :

 

Sourate 5. Al Mâ’ida : 110 Et quand Dieu dira : « Ô Jésus, fils de Marie, rappelle-toi Mon bienfait sur toi et sur ta mère quand Je te fortifiais du Saint-Esprit (…) Et tu guérissais par Ma permission, l’aveugle-né et le lépreux. Et par Ma permission, tu faisais revivre les morts »

Les termes « aveugles » et « sourds » reviennent fréquemment ; il s’agit souvent d’une métaphore :

 

Sourate 22. Al Hajj : 46 Que ne voyagent-ils sur la terre afin d’avoir des coeurs pour comprendre, et des oreilles pour entendre ? Car ce ne sont pas les yeux qui s’aveuglent, mais, ce sont les coeurs dans les poitrines qui s’aveuglent

Dans sa Miséricorde, Dieu nous guérit par Sa Parole :

 

Sourate 41. Fussilat : 44 …Dis : « Pour ceux qui croient, il [Le Coran] est une guidée et une guérison »

Pour cette raison, nous Le louons :

 

Sourate 69. Al Haqqah : 52 Glorifie donc le nom de ton Seigneur, le Très Grand !

 

III. Persévérer
Une certitude partagée par Chrétiens et Musulmans est qu’à chaque instant, l’Heure se rapproche ; il ne faut pas baisser les bras. Paul dans la Deuxième Lecture (Année B) donne pour celà des conseils :

Première Lettre de Paul aux Thessaloniciens 5 : 16 Soyez toujours dans la joie, 17 priez sans cesse, 18 rendez grâce en toute circonstance, car c’est la volonté de Dieu à votre égard dans le Christ Jésus. 19 N’éteignez pas l’Esprit, 20 ne méprisez pas les paroles des prophètes ; 21 examinez tout avec discernement : retenez ce qui est bon ; 22 tenez-vous à l’écart de toute espèce de mal. 23 Que le Dieu de paix lui-même vous sanctifie totalement, et que votre esprit, votre âme et votre corps soient parfaitement gardés pour être irréprochables lors de la venue de notre Seigneur Jésus Christ

Le Coran encourage celui qui a la foi :

 

Sourate 3. ‘Al Imrân : 139 Ne vous laissez pas battre, ne vous affligez pas alors que vous êtes les supérieurs, si vous êtes de vrais croyants

Lui aussi donne des prescriptions, rappelant la récompense qui attend les endurants :

 

Sourate 23. Al Muminune : Au nom de Dieu, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux 1 Bienheureux sont certes les croyants, 2 ceux qui sont humbles dans leur Prière, 3 qui se détournent des futilités, 4 qui s’acquittent de l’aumône légale, 5 et qui préservent leurs sexes (…) 8 et qui veillent à la sauvegarde des dépôts confiés à eux et honorent leurs engagements, 9 et qui observent strictement leur Prière. 10 Ce sont eux les héritiers, 11 qui hériteront le Paradis pour y demeurer éternellement

René

Le « Sacrifice d’Abraham » commémoré par les musulmans le jour de l’Aïd el Adha -appellée également Aïd el Kebir- est un épisode relaté tant dans la Bible que dans le Coran. Il tient une place importante dans les trois religions dites « abarahamiques » : judaïsme, christianisme, islam. Partons donc à la découverte de ces textes…

Sadie et René, GFIC

Nous voilà maintenant à la moitié du mois de Ramadan. Le jeûne va se poursuivre, mais je pense déjà à un moment-clé de celui-ci : la Nuit du Destin. Dans mon vécu familial, nous avons toujours attendu cette date avec impatience. Sa portée spirituelle nous a fait vivre de longues veillées de prière. Pendant que notre père lisait le Coran en arabe, nous échangions de notre côté sur les intentions de prière qui allaient être les nôtres. Puis, la nuit venue, chacun méditait, s’adressant à Dieu personnellement, jusqu’à tard dans la nuit, où le sommeil nous emportait… Nous réveillant encore de temps à autre pour poursuivre cette veillée, comme le conseillait le Prophète : Si vous sentez le sommeil durant votre prière, dormez, puis reprenez la prière quand vous vous serez reposés.

R. et S.

Le Jeûne du mois de Ramadan, 3ème pilier de l’Islam, est un moment de fort vécu spirituel chez les musulmans. « Il y a une seule règle, s’abstenir de boire, manger, d’avoir des relations intimes du lever du soleil jusqu’à son coucher, mais ça va plus loin » me dit Sâdia. « C’est une rupture de rythme qui permet de reconsidérer tout ce qui fait notre quotidien, une intention vers Dieu chaque jour renouvelée »

René

L’un des « Carrefours » de la rencontre de Pentecôte 2004 avait pour thème « Comment accompagner son conjoint dans sa pratique religieuse » ; la réponse dépend de la personnalité de chacun, elle n’est pas forcément synonyme de syncrétisme : comprendre ce que vit l’autre, c’est déjà l’accompagner. La réflexion s’est portée sur la pratique quotidienne, mais aussi sur les fêtes. Des fêtes, la liturgie catholique en comporte beaucoup, et parmi celles-ci, la fête de la Toussaint, à laquelle je tiens particulièrement. En voici donc une présentation.

S. et R., GFIC

J’ai découvert avec R. que la période précédant Noël était un véritable temps de préparation spirituelle. Durant les quatre semaines qui constituent le temps de l’Avent, j’ai essayé de comprendre les textes de la liturgie catholique. Ces textes sont répartis sur trois années (Année A, B, C) ; nous avons donc cherché des thèmes communs au sein de ces lectures. Voici les résonances que ces textes éveillent en moi : prolongements, contradictions, ou tout simplement autre regard…

S. et R., GFIC

Pour le deuxième dimanche, nous avons dégagé à nouveau trois thèmes des textes de la liturgie catholique (Année A, B et C) :

  • présentation de Jean le Baptiste
  • réflexion autour du terme « Aplanir »
  • Justice de Dieu quand viendra l’Heure

S. et R., GFIC

Nous arrivons à la fin de l’Avent ; à la veille de Noël, voici les derniers thèmes que nous avons choisis :

  • la promesse faite à David
  • l’accomplissement de cette promesse
  • les annonces de Dieu à Marie et Joseph

Découvrir à travers son couple une autre tradition religieuse et spirituelle, c’est aussi se plonger dans des textes fondateurs, faire de la théologie. Le GFIC est aussi un lieu pour développer sa curiosité et ses connaissances.

De nombreuses initiatives inter-religieuses offrent aux couples en France et dans les monde des occasions de rencontrer d’autres croyants dans une atmosphère amicale, bienveillante et enrichissante.
Découvrez-les dans cette rubrique.