Nicole El M. [Réf. : Accueil et Rencontre, CPM, hiver 2002]

Comment transmettre notre propre foi? Quelle éducation religieuse donner à nos enfants? Comment respecter notre conjoint lorsque nous expliquons notre religion à nos enfants et les faisons participer à ses rites? Devons-nous faire le choix de les enraciner dans une communauté plutôt que dans une autre?

Sophie C.

Plus qu’une banale formalité administrative d’état civil, plus que l’attribution d’une identité à un enfant, le choix du prénom pour un enfant de couple mixte n’est jamais anodin. Conscients de transmettre deux histoires, deux mondes, deux cultures, deux religions à leur enfant, les parents accordent une importance toute particulière à ce qui deviendra le symbole de sa double appartenance.

Partager sa vie dans la durée avec un conjoint de culture et de religion différente est un défi. C’est aussi un choix qui suscite beaucoup d’inquiétudes dans l’entourage. Le GFIC ne propose ni modèle, ni conseils mais permet aux personnes concernées de puiser dans le récit des expériences diverses de ses membres.

Vivre et grandir ensemble alors que l’on vient de deux cultures ou deux religions qui se sont trouvées en concurrence et même en lutte ouverte pendant des siècles, voilà le défi que relèvent bien des couples, en particulier ceux qui « conjuguent » une origine chrétienne et une origine musulmane.